Lexique charcuteries cuites

Un petit lexique pour vous aider à vous repérer au rayon de la charcuterie.

Bacon: Cette charcuterie populaire est faite à partir de flanc (ventre) de porc. Il existe également du bacon de dos (longe) qui est plus maigre qu’on appelle le bacon canadien. Le flanc de porc est salé et ensuite fumé, c’est ce qui lui procure son goût caractéristique.

Capicolle ou capicollo: Le capicolle est fait à partir d’un muscle entier d’épaule de porc, saumuré à sec puis roulé dans des épices et cuit lentement . Il s’agit de la version cuite de la coppa. 

Cretons: Charcuterie québécoise faite à partir d’un mélange de porc haché, de gras et d’épices cuit lentement en mélangeant à plusieurs reprises pendant la cuisson pour obtenir cette texture onctueuse. Lorsque la préparation est faite à partir de volaille ou de veau, elle se nomme cretonnade. 

Graisse de rôti: Comme les cretons, la graisse de rôti se déguste tartinée sur une tranche de pain. Elle est faite à partir de la graisse obtenue par le refroidissement du jus de cuisson d’un rôti de porc. 

Kolbassa ou kielbassa : D’origine polonaise, la kolbassa signifie saucisse en polonais. Il existe différentes variantes de cette saucisse, la plus connue est une saucisse faite à partir de porc haché, d’ail et d’épices. Le mélange est mis en boyau et ensuite fumé.

Mortadelle: D’origine italienne, la mortadelle est un gros saucisson fabriqué à partir de viande de porc haché finement, de gras et d’aromates. Le mélange est ensuite mis en boyau et cuit au four. Il est possible de retrouver des mortadelles avec des pistaches ou des olives. 

Jambon: Au rayon de la charcuterie, vous retrouverez des jambons de  différentes qualités selon s’ils sont barattés ou non. Les jambons barattés sont faits à partir de morceaux de porc injectés de saumure puis mis dans une baratte avec de l’eau, du sel, des phosphates de sodium, des nitrites et des assaisonnements. Le mélange est ensuite mis dans des moules et cuit au four. Les jambons de meilleur qualité sont faits à partir de la cuisse de porc qui est saumurée et ensuite cuite. Il est possible de bien distinguer les fibres du muscle dans ce jambon. Pour distinguer les deux types de jambon, regarder le pourcentage de protéines. Il sera autour de 12 à 15% pour les jambons barattés (signe que beaucoup d’eau est ajoutée) et autour de 20 à 21% pour les autres jambons.
     
Pain de viande simili poulet: Le pain de viande simili poulet est fait à partir de différentes viandes sauf du poulet. Il s’agit habituellement de viande séparée mécaniquement et de plusieurs autres ingrédients qui servent à former un pain de viande très lisse. Il contient généralement peu de protéines, ce qui signifie qu’il contient donc peu de viande. 

Pancetta : Il s’agit de la version italienne de notre bacon, la pancetta est une charcuterie faite à partir de la poitrine de porc salée, aromatisée, et fumée. Il est possible de la retrouver sous la forme roulée ou non. Il existe également une version non cuite qui est séchée plutôt que fumée. 

Pastrami: Fait à partir de la pointe poitrine de boeuf, le pastrami est à New-York ce que les smoke meat est à Montréal. Le pastrami a été amené par des juifs qui  sont venus s’établir en Amérique du Nord. La viande est saumurée puis fumée.

Pâté: Les pâtés qu’on retrouve souvent sous le nom de pâté de campagne sont faits à partir de morceaux de viande, de foie, et d’aromates. Les terrines sont faites de manière similaire, elles tiennent leur nom de leur moule de terre dans lesquelles elles étaient originairement cuites. Lorsqu’il est question de pâté de foie, il s’agit plutôt d’une mousse crémeuse faite à partir de foie et d’aromates. Le mélange est ensuite broyé pour lui donner sa texture lisse.

Pepperoni : D’origine américaine, il s’agit d’un salami à base de viande de porc et ou de bœuf. Vous pouvez retrouver des pepperoni séchés ou cuits. Il représente l’emblème des garnitures de pizza en Amérique du nord. 

Poitrine de dinde/poulet: Il s’agit de la poitrine de volaille, saumurée et cuite lentement. Il est possible de retrouver des versions fumées ou non. Puisqu’il s’agit de la pièce de viande entière et non de viandes séparées mécaniquement, elle contient plus de protéines et moins d’eau. 

Porchetta: Spécialité italienne, la porchetta est faite à partie du ventre de porc, aromatisé, farci et roulé. Elle est ensuite cuite au four et coupée en tranches. Elle se mange normalement en sandwich. 

Rillettes: Les rillettes peuvent être faites à partir de différentes viandes confites telles que du porc, du lapin, du canard, du gras et des épices. Leur texture filandreuse est obtenue par la viande qui est cuite lentement dans le gras et ensuite mélangée pour en séparer les fibres. 

Saucisson de Bologne: Plus communément appelé le baloney, il tient son nom de sa ville de naissance, Bologne, en Italie. Il s’agit d’un saucisson cuit fabriqué à partir de restes de découpes de viande tels que de porc, de boeuf, de poulet et ou de dinde. Il est fabriqué de la même manière que la mortadelle.

Smoke meat: Comme le pastrami, le smoke meat est fait à partir de la poitrine de boeuf, la viande est saumurée et fumée. Le smoke meat est l’emblème de la rue St-Laurent à Montréal, là où les premiers immigrants juifs ont ouvert leurs restaurants. 

Tête fromagée: La tête fromagée est faite à partir de la tête de porc, cuite  lentement avec des oignons, carottes, du céleri et des aromates. La viande est ensuite effilochée, mis dans un moule et réfrigérée. La tête fromagée a une texture gélatineuse obtenue grâce à la gélatine contenue dans le porc.